L'industrie médicale sourit à Plasticase

La pandémie a conduit l'entreprise manufacturière de Terrebonne, au Québec, à investir pour répondre à la demande

Jose Chagnon in the Plasticase Showroom
PHOTO PIERRE-PAUL POULIN

José Chagnon, président et chef de la direction de Plasticase inc. dans ses bureaux de Terrebonne.

JEAN-MICHEL GENOIS GAGNON
Samedi 7 novembre 2020, 01h00

(Cet article a été traduit duarticle original en français par l'équipe NANUK)

Au printemps dernier, Plasticase a vu ses principaux marchés commerciaux s'effondrer sous l'effet de la pandémie. "Nous avons dû prendre le taureau par les cornes et réorienter notre attention", a déclaré leur direction au Journal, qui a profité de l'explosion de la demande de matériel médical.

Plasticase est une entreprise de Terrebonne spécialisée dans la fabrication de valises moulées en plastique pour protéger les équipements.

L'entreprise compte parmi ses clients, des organisations militaires comme Lockheed Martin et Cadex Defence, des fabricants et des entreprises du domaine de la santé comme Medtronic ou GE Healthcare.

Au cours des premières semaines de la pandémie, comme pour de nombreuses autres entreprises ici, le nombre de bons de commande a chuté presque immédiatement pour Plasticase. En fait, les revenus du groupe ont plongé entre 50 et 60.%.

La direction a alors décidé d'approcher divers fabricants nord-américains et européens d'équipements médicaux à forte demande en raison du COVID-19, tels que les respirateurs artificiels.

«Il s'agit d'un équipement fragile qui a souvent besoin de protection pendant le transport. Nous avons remporté des contrats aux États-Unis, et cela nous a donné un coup de pouce», a déclaré le président-directeur général José Chagnon dans une interview. «Nous avons pu réembaucher notre personnel», poursuit-il.

Augmentation du chiffre d'affaires

Aujourd'hui, principalement grâce à l'industrie médicale qui représente entre 7 et 10 du chiffre d'affaires du groupe, Plasticase connaît une croissance de son chiffre d'affaires d'environ 13 par rapport à l'année dernière.ar.

«Nous avions déjà quelques clients médicaux. Notre objectif au printemps était vraiment de contacter les fabricants et les distributeurs pour donner un coup de main à la cause et nous avons vu des opportunités», explique le PDG, qui souhaite développer encore plus son entreprise au cours des prochaines années. années dans ce secteur d'activité.

Il souligne qu'il travaille sur un projet avec un partenaire pour décontaminer de nombreux types d'objets différents. Le contrat n'ayant pas encore été signé, il préfère ne pas mentionner le nom du partenaire.

"C'est un système mobile de décontamination par ultraviolets. Nous avons plusieurs produits en développement", a cité en exemple l'homme qui dirige une équipe d'une centaine de personnes.

Acquisition

En mai, une transaction avec l'un de ses concessionnaires a permis à l'entreprise de lancer un site Web transactionnel et d'augmenter ses ventes de 60..

Plasticase est le fabricant des étuis de protection professionnels NANUK et propose ses produits dans une quarantaine de pays.

D'ici un an, la direction espère avoir un premier entrepôt aux États-Unis. Cependant, l'entreprise n'envisage pas, du moins pour le moment, d'y construire une nouvelle usine de production.

En tant que secteurs d'activité, l'entreprise cible les activités récréatives et les exigences professionnelles, en particulier la protection des armes à feu, des drones, des caméras, des équipements commerciaux, industriels, militaires et médicaux.

Walter Capital est l'actionnaire majoritaire de Plasticase.